Aphrodite

Cronos, roi des Titans, attaqua son père Uranus dont le sang tomba dans la mer, se mêla à l’écume, et donna naissance à Aphrodite, déesse de l’amour. Une ceinture magique la rendait irrésistible aux yeux des dieux et des mortels. Zeus lui fit épouser son fils Héphaïstos, boiteux et laid, et elle prit de nombreux amants. On se moqua de certaines de ses liaisons, et d’autres menèrent à des désatres tels que la guerre de Troie.

Le culte d'Aphrodite s'associe le plus souvent à la sexualité humaine, mais ce n'est pas la seule prérogative de la déesse. Elle est en rapport avec les activités des jeunes filles en général.
Le culte d’Aphrodite s’associe le plus souvent à la sexualité humaine, mais ce n’est pas la seule prérogative de la déesse. Elle est en rapport avec les activités des jeunes filles en général.

Aphrodite eut pour amants Arès, le dieu de la guerre. Quand son mari Héphaïstos découvrit leur liaison, il voulut leur donner une leçon. Savant forgeron, il fabriqua un filet de bronze qu’il suspendit au plafond, au-dessus du lit d’Aphrodite. quand le couple se coucha, il laissa tomber le filet et les fit prisonniers. Puis il invita tous les dieux à venir rire des amants pris au piège, comme des poissons dans un filet.

Adonis était un beau jeune homme aimé d’Aphrodite et de la déesse Perséphone, épouse d’Hadès, roi des Enfers. Quand Adonis choisit Aphrodite, Perséphone, furieuse, alla tout raconter à Arès, toujours amoureux d’Aphrodite. Pris de jalousie, celui-ci envoya un sanglier attaquer et tuer Adonis, qui arriva aux Enfers, pour le plus grand plaisir de Perséphone. Mais Aphrodite, qui ne voulait pas perdre Adonis, implora Zeus de le laisser revenir sur Terre. Zeus considéra les deux partis et opta pour un compromis; chaque année, Adonis devait passer six mois aux Enfers avec Perséphone, après quoi il pouvait passer le reste de l’année avec Aphrodite.

Aphrodite eut une quantité d’autres amants, dont le dieu Hermès , avec qui elle eut un fils nommé Hermaphrodite, qui avait les attributs physiques des deux sexes. Elle eut aussi une liaison avec le prince troyen Anchise, le père du héros Énée.  On dit qu’elle aima aussi les dieux Zeus, Pan et Dionysos, dont l’un est censé être le père de son fils Priape, dieu de la fertilité.

Le culte d’Aphrodite s’associe le plus souvent à la sexualité humaine, mais ce n’est pas la seule prérogative de la déesse. Elle est en rapport avec les activités des jeunes filles en général. Les détails du mythe de Thésée et ses amours avec Ariane montrent une Aphrodite impliquée dans la sexualité hors mariage, tandis que celui-ci est du domaine d’Apollon, alors que dans l’Illiade, Zeus lui attribue « les charmantes œuvres du mariage ». Le culte athénien, ainsi que celui d’autres cités grecques, l’associe à la fécondité.

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Share
Leave a reply