Aurore

Dans la mythologie romaine, Aurore (Aurora) est la déesse de l’Aurore.

Ses multiples amour

Elle eut pour époux Typhon et vécut avec lui, dans l’océan.

Un jour pourtant, elle a une coupable aventure avec Arès. Cela rend jalouse la belle Aphrodite ce qui déchaîne son courroux. Eôs se voit donc condamnée à aimer perpétuellement les mortels et à avoir de multiples enfants de ces fugitives liaisons.

Aurore
Aurore

Eôs tomba également amoureuse d’un mortel nommé Tithon dont elle eut deux fils : Memnon, roi d’Ethiopie et Hermethion dont la mort lui fut si difficile à supporter que ses larmes abondantes produisirent la rosée du matin. Mais tandis qu’Eôs voyait sa jeunesse préservée, Tithon, lui, se mit à vieillir. C’est alors qu’Eôs demanda à Zeus d’accorder l’immortalité à son amant. Malheureusement elle oublie de lui demander son éternelle jeunesse. Il avança en âge, devenant de plus en plus vieux et raide, sans pour autant pouvoir franchir les portes de la Mort, condamné malgré ses supplications à vivre cet éternel supplice. Selon une variante de la légende, Aurore finit par le transformer en sauterelle.

Depuis elle enleva Orion et beaucoup d’autres.

Elle a également une très nombreuse descendance : son union avec Astraeos, le vent du crépuscule, dont naquirent l’Etoile du Matin (Eôsphoros/Lucifer), les Vents du Nord, de l’Ouest et du Sud, et les Astres.

Son arrivée le matin

Chaque matin cette déesse ouvrait les portes du jour. Après avoir attelé les chevaux au char du soleil, Hélios, elle montait sur son char tiré par des chevaux ailés : Phaéton et Lampos puis elle accompagnait le soleil sous le nom d’Héméra jusqu’au soir pour ensuite prendre le nom d’Hespéra. Elle terminait sa course dans l’Océan occidental. Homère lui donne deux chevaux, qu’il nomme Lampos et Phaéton, et la dépeint avec un grand voile sombre jeté en arrière, ouvrant de ses doigts de rose la barrière du jour.

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Share
Leave a reply