Gilgamesh

L’Epopee de Gilgamesh remonte environ au IIIe miliénaire av J.-C., ce qui en fait le plus vieux poème épique, découvert par les archéologues en Mésopotamie (Irak actuel). S’il y a bien eu  un  roi nomme Gilgamesh, le héros du poème est un personnage mythique mi-dieu, mi-homme.

Gilgamesh est le héros tragique du plus ancien poème narratif qui nous soit parvenu. Sa quête de l'immortalité devint une légende en Mésopotamie
Gilgamesh est le héros tragique du plus ancien poème narratif qui nous soit parvenu. Sa quête de l’immortalité devint une légende en Mésopotamie

Gilgamesh était divin aux deux tiers et un tiers humain. Une fois sur le trône d’Uruk, il se montra tyrannique, contraignant les hommes de son royaume à l’esclavage et violant leurs femmes. Aruru, déesse de la création, répondit aux prières que le peuple adressa aux dieux et avec de l’argile elle créa le sauvage Enkidou pour tuer Gilgamesh. Mais ayant appris la nouvelle, le roi décida d’amadouer Enkidou. Il envoya d’abord une prostituée sacrée d’Inanna séduire le rustre et lui inculquer les manières du monde civilise. La femme persuada Enkidou, avide de compagnie, de quitter la campagne et les betes et de l’accompagner à Uruk. Là, il rencontra Gilgamesh, et tous deux s’affrontèrent. Mais tout en luttant ils en vinrent à se respecter et comprirent qu’il ne pouvait y avoir de gagnant. Ils échangèrent donc une accolade pour sceller leur amitié.

Malheureusement, la cité était désormais malmenée par Endikou et Gilgamesh. Alors les dieux envoyèrent le monstre Humbaba libérer le peuple. Humbaba avait le visage fait d’intestins enroulés et il crachait le feu. Mais il n’était pas de taille face à Gilgamesh et Enkidou aidés de Shamash, le dieu soleil. Furieux devant le nouveau triomphe de Gilgamesh, les dieux eurent recours a la ruse. La déesse Inanna tenta de le séduire, mais il la rejeta. Elle se plaignit au dieu Anu, qui envoya le taureau des cieux combattre Gilgamesh et Enkidou. Ils tuerent le taureau et offrirent son coeur à Shamash.

Inanna décida alors de  s’attaquer elle-même a Gilgamesh et Enkidou. Elle fit en sorte qu’une fièvre emporte Enkidou, et l’envoya dans la maison de la poussière de la reine des Enfers, Ereshkigal. Le roi fut désempare: son ami était mort, et il compris soudain que lui aussi mourrait un jour. Des lors, Gilgamesh convoita le secret de l’immortalité. Le roi demanda à Siduri comment trouver Utnapishtim, le survivant du Grand Déluge et le seul humain a s’être vu accorder l’immortalité. Quand il le trouva, il le questionna et apprit comment les dieux, furieux du comportement bruyant et turbulent de l’humanité, avaient décide de la noyer sous le déluge.

Lui seul avait ete sauve car Ea, le dieu de l’eau, lui avait dit de construire un bateau. Pour avoir survecu au déluge, les dieux lui accorderent la vie eternelle. Utnapishtim revela a Gilgamesh l’existence, au fond d’un lac des Enfers, une plante qui donait la vie eternelle. Gilgamesh se rendit au lac et, avec l’aide du nocher Urshanabi, plongea et cueillit la plante. Il repartit alors pour Uruk, espérant partager sa decouverte avec son peuple, qu’il rendrait immortel. Mais en chemin, il s’arreta pour se baigner dans un lac, et un serpent vola la plante et la mangea. Gilgamesh rentra à Uruk en homme défait, ayant perdu son ami et sa seule chance d’être immortel.

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Share
Leave a reply