Huitzilopochtli

Huitzilopochtli, le Colibri du Sud, est une divinité aztèque. Dieu tribal de la Guerre et du Soleil, il était la divinité la plus importante de la capitale de l’empire aztèque, Tenochtilan.

Huitzilopochtli indique qu'il est associé à tous les rites de la guerre et de la mort. En effet, les colibris symbolisent les âmes des guerriers morts au combat et qui accompagnent le Soleil dans sa course quotidienne.
Huitzilopochtli indique qu’il est associé à tous les rites de la guerre et de la mort. En effet, les colibris symbolisent les âmes des guerriers morts au combat et qui accompagnent le Soleil dans sa course quotidienne.

Le nom nahuatl Huitzilopochtli vient de uitzilin, « oiseau-mouche », et de opochtli, « de gauche », ce qui veut dire métaphoriquement « guerrier ressuscité », parce que les Aztèques croyaient que le guerrier se transformait à sa mort en colibri et que la gauche était la direction du sud, séjour des morts. L’origine de ce culte, peut-être d’abord toltèque (car « son mythe empruntait ses traits aux conceptions toltèques »), entremêle mythe et histoire, comme pour le dieu Quetzalcoatl : il est possible que Huitzilopochtli ait été un héros déifié plus tard, peut-être un chef de tribu reconnu comme magicien. Certaines légendes tardives indiquent la ville de Coatepec comme son lieu de naissance.

Dans le codex on le reconnait à sa peinture corporelle avec des bandes bleues et jaunes, ses plumes de colibri sur la jambe gauche, ses pointes de flèches ornées de plumes et son propulseur en forme de serpent ou atlatl. Son nom indique qu’il était associé dans les rites à la guerre et à la mort: les colibris représentaient les âmes des guerriers morts accompagnant le Soleil, leur dieu, dans sa course quotidienne à travers le ciel.

A Coatepec (la Montagne Serpent) près de Tuma, Huitzilopochtli fut miraculeusement conçu par Coatlicue (” Celle qui porte une jupe de serpents” en nahuatl) qui fut fécondée par une boule de plumes descendue du ciel. Prévenu que sa soeur Coyolxauhqui et ses frères, les Quatres Cents Méridionaux, allaient tenter de tuer sa mère, Huitzilopochtli sortit de son ventre. Il était déjà adulte, son corps était peint bleu et il brandissait son ” Serpent Feu ” ou xiuhcoatl. Il décapita Coyolxauhqui et jeta son corps en bas de la montagne puis mit ses frères en déroute.

Cet événement est généralement interprété de façon symbolique: Huitzilopochtli, le Soleil, battit Coyolxauhqui, la Lune et ses quatre cents frères, les Etoiles, créant ainsi le cinquième Soleil ou ère de l’univers.

Pendant la grande migration vers le sud de la vallée de Mexico, les Aztèques étaient précédés par quatre prêtres-dirigeants qui portaient une grande statue du dieu. Cette figure magique qui prédisait les évènements futurs et conseilla aux Aztèques de changer de nom pour devenir les Mexica, et leur indiqua en secret la route à suivre.

D’après les mythes de pérégrinations, Huitzilopochtli promit à son groupe qu’il allait conquérir tous les peuples, qu’il deviendrait le maitre du monde et qu’il recevrait des tributs de pierres précieuses, de plumes de quetzal, de corail et d’or.

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
Share
Leave a reply